> 2009 > Panoramique de façade 2009.07

Panoramique de façade 2009.07

2009.07
J’ai cherché à réunir les avantages de plusieurs de mes modèles panoramiques, privilégiés par leur propriété de vision globale de toute la journée d’un seul coup d’oeil, sans avoir à se déplacer entre le matin et l’après midi par exemple (comme c’est le cas le plus souvent).

Ces modèles « privilégiés », semestres séparés, sont : le « équidéclinant » (2000.05a) et le « demi-cercle », tourniquet (2001.08, 2003.05, 2007.04) ou miroir (2001.08b’, 2005.05, 2003.08, 2008.11d).
C’est le dernier (2008.11d), monté sur un support orientable fixable à une façade, qui m’a inspiré la notion de « panoramique de façade ». Il implique la lecture intérieure, donc sans nécessité d’un matériau translucide obligatoire pour une lecture extérieure : un matériau opaque est bien plus facile à trouver. Il aurait fallu équiper le modèle 2001.08b d’un support orientable, mais cela n’était pas simple, et surtout, un cylindre opaque découpé comme il l’était ( et le fallait) est fort compliqué à réaliser, et sa forme cylindrique ne reste pas garantie, une fois enlevé le devant du cylindre.
En renonçant à la forme cylindrique (malgré son tracé bien plus régulier et homogène), il restait à utiliser le privilège du « équidéclinant » mais en ajoutant un plan central plein sud pour éviter la hauteur exagérée du tracé dans la région du midi solaire.
Divers essais d’angles de déclinaison (30°, 40°, 45°) m’ont fait adopter 45°, en sacrifiant les heures extrêmes (6h et 21h), qui auraient allongé démesurément et assez inutilement la largeur de l’ensemble. Ces heures extrêmes auraient été gardées sans allongement avec 30°, mais au prix d’une fermeture de l’angle de vision, préjudiciable au confort d’observation.
Cette structure de 3 plans : un plan plein sud et deux plans pliés à 45°, découpés pour suivre le tracé des lignes horaires, est assez facilement réalisable par une entreprise de métallerie. Les 2 semestres sont disposés tête-bêche, rappelant la disposition « miroir » du « demi-cercle », et l’ensemble se fixe sur un des supports orientables en alu (2008.11) prévus pour mes soleilheurs de façade.

Pour avoir l’heure réellement toute la journée, il faut fixer ce support au voisinage de l’angle sud d’une maison. Sinon on ne l’a pas toute, mais les 2/3 environ de la journée, en tous cas nettement plus longtemps que la durée d’une demi-journée que permettent mes soleilheurs octogonaux.

Le choix du point de lecture est une flêche, dont l’ombre est très agréablement lisible sur les trois plans, même aux extrêmités de la journée.

Pour les voir les photos du diaporama plus grandes, cliquer sur la photo affichée, puis, si l’on veut, utiliser le bouton loupe.