> > Types et matériaux – supports

Je distingue 3 TYPES de Soleilheurs :

1. Soleilheurs de façades :

A fixer sur une façade, pas nécessairement plaqués sur elle.

2. Soleilheurs panoramiques :

Donnent l’heure toute la journée (brevet d’invention 1992); se posent sur un support dans un jardin ou sur la balustrade d’un balcon.

3. Soleilheurs panoramiques de façade :

A fixer contre une façade sud ou un coin sud d’une maison ;
ou bien contre une façade nord dans l’hémisphère Sud (ex : La Réunion).

Sont utilisés 2 MATÉRIAUX-SUPPORTS  : opaque ou translucide

Sur matériau opaque

La lecture de l’heure se fait par devant, avec le soleil dans le dos. C’est le cas de tous les cadrans solaires classiques et de tous les soleilheurs de façade.

Sur matériau translucide

La lecture de l’heure peut se faire pareillement par devant, le soleil dans le dos, mais en plus, par derrière, face au soleil.
Dans le cas des soleilheurs de vitre (2009.01b), elle se fait exclusivement par derrière.

Presque tous les soleilheurs panoramiques sont en matériau translucide, car lisibles préférentiellement face au soleil ; mais parfois la lecture est mixte.

Les soleilheurs panoramiques ayant par définition une forme creuse (ou concave), on peut y distinguer l’intérieur et l’extérieur. La lecture « devant » est alors aussi appelée  lecture « intérieure » ; la lecture « derrière » est plus volontiers appelée lecture « extérieure ».

La lecture intérieure ne peut souvent s’effectuer que de près ;
La lecture extérieure peut se faire d’aussi loin qu’on le veut, tant que la taille permet de distinguer les chiffres.

Numérotation

Selon l’usage que l’on compte faire d’un modèle donné, on dessine les chiffres de lecture des lignes horaires « à l’endroit » pour la lecture intérieure (numérotation de gauche à droite), ou « à l’envers » (numérotation de droite à gauche) pour la lecture extérieure.
La figure 1990.08’ (vertical 3 plans) présente un essai des 2 numérotations ensemble, pour lecture intérieure et extérieure).